Où il est question d’écriture…

  • Quelle écriture faire lire?
  • Faire écrire l’enfant?
  • Quels mots faire écrire?
  • Critères de réussite : pas tous à la fois!
  • Ecrire et lire, s’interroger sur le code.
  • 4 écritures? Non…
  • Calligraphier?
  • Des exercices d’écriture qui ont du sens

undefined Quelle écriture faire lire ?

L’enfant reconnaît le A ? Cette écriture scripte majuscule est aussi appelée « écriture en bâtons ». Les mots sont ainsi écrits essentiellement dans les bandes dessinées, les panneaux indicateurs, les titres de journaux… Cette écriture qu’on nomme aussi « en capitale », est utilisée dans des jeux, des mots croisés, des affichettes !

L’apprentissage de la lecture ne se fera pas sur les lettres capitales, ces lettres ne seront utilisée qu’en début de phrase et à l’initiale des noms propres.

A B C D E F G H I J K L M N P Q R S T U V W X Y Z

Lors de l’apprentissage de la lecture, on privilégie l’écriture scripte minuscule suivante :

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Faire écrire l’enfant ?

Le lien entre l’apprentissage de la lecture et celui de l’écriture est étroit. Écrire devant un enfant est une façon de lui montrer le sens porté par l’écrit , et il est intéressant de travailler les deux apprentissages en parallèle, mais écrire est un acte difficile. Il s’agit bien de deux apprentissages différents, dont les progressions, pour peu qu’on les adapte au rythme de l’enfant, ne permettent pas d’écrire autant que ce que l’on peut lire.Et on peut aussi apprendre à lire à un enfant sans lui apprendre à calligraphier. En son temps Freinet proposait la pratique de l’imprimerie, pour encourager notamment la communication des textes produits, et permettre leur reproduction sans les recopier. Il y avait un réel enjeu de sens.

À partir du moment où on a une raison d’écrire, ordinateurs et écrans tactiles sont bien sûr des outils d’aujourd’hui motivants… Mais un adulte peut préparer des mots, syllabes et lettres, des signes de ponctuation, sur papier ordinaire, carton ou adhésif, pour qu’un enfant conçoive un texte !

La distinction est à faire entre :

  • produire des écrits, avec quelque moyen que ce soit
  • calligraphier

Cet article a été motivé par quelques interrogation de parents ou d’enseignants pendant le confinement de mars 2020 :

  • ma fille sait lire, mais elle ne veut plus faire de lignes de lettres, qu’est-ce que je peux lui proposer ?
  • que pensez-vous de cette page d’écriture, comment je peux permettre à cet élève de s’améliorer ?
  • Est-ce qu’en maternelle on commence à écrire en cursive?
  • Quels cahiers d’écriture acheter pour mes élèves ?

Écrire en cursive ?

undefined

undefined

  • L’écriture cursive est parfois appelée « en attaché ». Mais si on fait écrire la lettre seule, elle n’est attachée à rien !
  • L’écriture cursive est parfois appelée « en boucle », ou avec des boucles. Pourtant dans les mots papa ou maman par exemple,  il n’y a aucune boucle à former !

Son vrai nom : cursive minuscule. On peut prononcer le mot. Cursive, ça vient du mot curseur, le crayon doit glisser, voire courir ! En effet, si le tracé des lettres est effectué correctement, on espère une écriture plus rapide et plus lisible…

Les logiciels de transcription de la voix humaine rendront-ils inutiles un jour l’apprentissage du geste graphique ? Peut-être.

Au début de l’apprentissage de la lecture, mieux vaut écrire (à la main, en cursive) peu, mais bien. On peut apprendre à lire même sans écrire, sans calligraphier, ce qui n’interdit pas de créer des textes avec des étiquettes…

Quels mots faire écrire ?

Ceux que l’enfant sait lire !

Au moment où il écrit, l’enfant sait-il ce qu’il écrit ? Restons-en à un mot, une phrase à la fois, mais qui ait du sens pour l’enfant !

Écrire, c’est du sport. Un temps pour l’entraînement.

L’enfant sait-il comment s’y prendre pour reproduire le modèle ? Quel que soit le mot choisi, le geste peut être réalisé en l’air, sur tableau, sur ardoise, à la craie, au feutre effaçable, sur écran tactile… Tous les écrits éphémères sont intéressants. On les efface, on recommence ! Pas de souvenir marquant des erreurs. On multiplie les essais, on s’entraîne. En changeant de couleur, de stylo, de support. Les mots choisis peuvent s’écrire sur feuille blanche, puis lignée ou quadrillée, toujours de gauche à droite. Et puis, les traces de gomme comme les ratures sont partie intégrante des écrits des plus grands compositeurs et écrivains !

Critères de réussite : pas tous à la fois !

L’enfant voit bien s’il est près ou loin du résultat attendu. S’il n’est pas vraiment satisfait, ce n’est pas la peine d’en ajouter…

On peut commenter les essais de façon positive, cela permet d’énoncer petit à petit les critères de réussite, sans non plus en faire de trop…

  • Bravo, tu as tourné le o dans le bon sens ! »
  • Tu tiens le crayon très correctement !
  • Toutes les lettres (de maman par exemple) tiennent dans l’interligne principal ! 
  • Les deux p de papa descendent jusqu’à la ligne basse… !  
  • Les lettres sont toutes reliées entre elles, super !
  • Les mots sont séparés les uns des autres…

Il y a de multiples compliments possibles, qui constitueront la liste des critères de réussite !

Écrire et lire, s’interroger sur le code.

Tout moment d’écriture reste un moment de lecture. Pour illustrer les propos nous faisons référence ici à Tremplin vers la lecture, coffret d’aide à l’apprentissage de la lecture, qui comprend un jeu de loto des syllabes et un livret imagier-jeux de lecture. IL ne s’agit pas d’un nouvelle méthode, mais d’un outil pour comprendre le système alphabétique, la combinatoire, sans pour autant entrer dans la lecture par du syllabique dénué de sens.

À la page du A, l’enfant peut choisir d’écrire un mot qui contient la lettre a. Dans la page de l’imagier, nous avons choisi des mots qui contiennent la lettre a, et sans lesquels cette lettre produit le son A (ballon, lapin, banane…). Mais, un enfant peut souhaiter écrire le mot maman… Et dans ce mot, seul le premier a s’entend A… De même, la lettre a ne s’entend A pas dans Claire, Augustin, Romain… Mais, pas de raison d’interdire pour autant l’écriture de ces prénoms si c’est le choix de l’enfant. La lettre a s’y trouve. Et puisque ce mot l’intéresse, on va même lui faire remarquer que la lettre A se fait entendre parfois autrement que A au contact d’autres lettres. Eh oui, pour apprendre à lire, on évitera les choses trop complexes au départ. Si l’enfant est prêt à entendre que a et u font comme O… c’est qu’il a déjà bien avancé en lecture ! Mais n’allons pas trop vite au risque de s’égarer!

Si l’enfant s’appelle Annie ou Alex… Une lettre majuscule est nécessaire en initiale. Elle est difficile à tracer. On peut tolérer provisoirement le mélange d’écritures scripte et cursive.

undefined

Un enfant peut commencer à apprendre à lire sans connaître le nom des lettres, sans savoir réciter l’alphabet par cœur, sans savoir écrire… À la limite, mieux vaut même qu’il ne sache écrire que quelques lettres capitales (majuscules scriptes), car au moins il n’aura pas pris de mauvaises habitudes pour l’écriture en cursive.

Toutes les pages de Tremplin vers la lecture commencent par un alphabet (en script) que les enfants pourront lire et relire… Ils pourront y repérer la ou les lettres concernées par la page.

Quelle que soit la méthode de lecture, on peut encourager l’enfant à constituer un abécédaire, à décorer chaque page de lettres proposées dans différentes polices d’écriture : c’est amusant d’écrire plein de a, puis, après avoir surligné des lettres, d’apprendre à en modifier la taille, à choisir une nouvelle police, à passer en italiques, en gras ! Faire écrire cet alphabet sur ordinateur ou tablette est très attrayant.

4 écritures ? Non.

Dans de nombreux manuels de CP, on voit les 4 écritures. Parfois même des signes phonétiques… Dans Tremplin vers la lecture, destiné aux débutants, nous n’utilisons que les trois premières. C’est déjà beaucoup, surtout pour des enfants peu familiarisés avec les écrits.

undefined

Les lettres scriptes minuscules sont privilégiées à ce stade de l’apprentissage du code, mais il existe deux formes de a, assez différentes.

undefined

Nous avons choisi le premier, le plus complexe, l’autre étant plus reconnaissable, proche de l’écriture cursive. Au départ, certains enfants peuvent le prendre le « a » pour un « e ». Question de retournement ! Le recours fréquent à l’alphabet, à sa lecture, aux pages de mots clés viendront à bout de cette éventuelle erreur.

Les lettres scriptes majuscules (capitales ) sont proposées dans les pages, car elles sont souvent connues des enfants. Elles ont même parfois été utilisées en code phonologique, pour coder le son de la lettre, comme le ferait Nina Catach avec les archigraphèmes. Nous ne les utiliserons qu’à l’initiale des noms propres et au début des phrases, qu’il s’agisse du texte objet d’étude ou des consignes.

Sont écrits en lettres capitales dans la vie courante :

  • Les titres de livres ou de magazines
  • les marques
  • les panneaux indicateurs routiers (STOP, PARIS)
  • les signalisations dans les transports (BUS, ARRIVÉE, DÉPART)
  • les noms de monuments ou de sites (MAIRIE, ECOLE)
  • les claviers d’ordinateurs sont en capitales. Sur les tablettes et smartphones, un choix de clavier est parfois possible.

Nous visons ici la lecture des textes, qui eux sont proposés en script minuscules, sauf dans certaines bandes dessinées. La règle est aujourd’hui d’accentuer également les capitales. Ce qu’il est important de faire chaque fois que nécessaire.

Apprendre à calligraphier ?

Oui, à condition d’encadrer l’activité : « Le graphisme et l’écriture sont des activités différentes tout en ayant un point commun : elles sont de nature grapho-motrice. Ces activités peuvent éventuellement être présentes en même temps dans les productions des élèves. Elles mettent en œuvre la perception et la motricité mais avec une intention et une façon de faire différentes, ce qui les rend proches sans que jamais elles ne soient confondues. »(Contenus et pratiques d’enseignement, ressources Eduscol, 2020)

Des mots illustrés peuvent être proposés en lettres cursives minuscules. Ils peuvent servir de modèle, à condition que l’enfant ait été formé à la calligraphie nécessaire. Attention : On ne donne JAMAIS à écrire une lettre, un mot ou un texte que l’enfant ne sait pas lire à coup sûr !  Si l’on prépare des modèles d’écriture à l’avance, mieux vaut privilégier des mots déjà bien connus par celui qui les recopiera.

Les pages contiennent pour la plupart un petit espace pour écrire, qui peut se réaliser en différé de la page de lecture, et qui reprend la lettre nouvellement étudiée.

Tous les supports d’écriture éphémères sont bons pour faire les premiers essais : tableau, ardoise, peintures et graffitis, sol de la cour, post-it… les cahiers de brouillon et feuilles volantes à lignages différents.

Des exercices d’écriture qui ont du sens

Dans Tremplin vers la lecture, en parallèle des études de correspondances graphèmes/phonèmes, on propose, et en plus de la nouvelle lettre à écrire, sont proposés au moins une fois les exercices suivants, l’idée étant de les décliner pour chaque page !

Ici il s’agit de trouver la syllabe PO, commune aux mots policier et poney, et de l’écrire en cursive. Ces deux mots font partie du jeu de loto.
  • Ajouter une lettre donnée, pour compléter un mot
  • Identifier la syllabe commune à deux mots, et l’écrire (à transcrire du script)
  • Choisir la syllabe qui permet de compléter un mot (modèles donnés en cursive, ou en script)
  • Écrire le déterminant qui convient devant un nom
  • Remettre en ordre les lettres (minuscules scriptes) d’un mot illustré, écrire le mot
  • Trouver s’il faut insérer il ou elle dans une phrase au sein d’un texte.
  • Remettre en ordre des syllabes (minuscules scriptes) pour écrire un mot.
  • Recopier l’alphabet
  • Recopier les mots manquants d’une phrase dont le modèle est écrit.
  • Recopier des mots pour en apprendre l’orthographe

Jeux de lecture et début de production d’écrits

  • Préparer des étiquettes pour fabriquer des jeux d’association
  • Remettre en ordre des mots pour constituer une phrase
  • Compléter une phrase dont on a le sujet et le verbe
  • Compléter une phrase par un mot dont on a les lettres en désordre
  • Compléter une légende de dessin en utilisant quelques syllabes données
  • Compléter une légende de dessin en utilisant des mots parmi une liste
  • Compléter des phrases interrogatives
  • Répondre à des questions qu’on a inventées, ou inventées par d’autres enfants
  • Concevoir une phrase à partir d’un verbe à l’infinitif
  • Écrire une phrase de son choix

Mais, si on peut donner à écrire pour une vraie raison : légender des photos, organiser son agenda, fabriquer des jeux, préparer un menu, faire une liste d’activités à prévoir …

C’est mieux !

Les travaux auxquels j’ai participé sur le cahier d’expériences en sciences, disponibles sur ce site, complèteront la réflexion sur l’importance de l’acte d’écrire, les fonctions de l’écriture, et ce dès le plus jeun âge !

Découvrir la présentation de Tremplin vers la lecture

Le lien entre les deux apprentissages : lire, écrire.

La recherche Lire et Ecrire Institut Français de l’Éducation.

Pour des situations d’écriture dès la grande section, commentaires de diapositives d’André Ouzoulias. Une mine d’idées !

L’École et la lecture obligatoire. Histoire et paradoxes des pratiques d’enseignement de la lecture Anne Marie CHARTIER. Paris : Retz, 2007, 351 p.

Lire, écrire. 1, Entrer dans le monde de l’écrit : au cycle 2, Anne-Marie Chartier, Christiane CLESSE ; Jean Hébrard, HATIER.

la lecture et l’écriture, Maria MOntessori, Desclée De Brouwer, 205 (1935), à télécharger sur le site de Philippe Meirieu

L’écriture à la maternelle (Eduscol, 2015)

Pour aider à apprendre à écrire


Document de l’AEFE

Les lettres cursives, les lettres capitales et les chiffres (AEFE pour la maternelle)

La forme des lettres (Eduscol 2015)

Les lettres cursives en vidéo : Un mot sur le bout de la langue; Collectif Maitrise de la langue, Académie de Lyon.

Ductus d’Isabelle Godefroy : Ecriture Mode d’emploi

Travaux de Danièle Dumont : le geste d’écriture

Quel cahier, quel lignage? et autres articles de graphopédagogie, de Laura Lefebvre.

L’application « J’écris en cursive » de l’Escapadou, est intéressante aussi, mais payante.

Article modifié le 1er juillet 2020.

Publié par Renée

Envie de faire partager des éléments forts de mon expérience de l'enseignement à l'école primaire et de la formation des enseignants...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :